juillet 23

Naissance de l’écriture

0  comments

Naissance de l’écriture dans mon univers un peu spécial. C’est une bien longue histoire à raconter. Au tout début, était une gamine qui adorait dessiner. C’était à l’époque de l’école maternelle. Ses dessins chiffonnaient parfois les adultes. Pourquoi ? La vérité sort de la bouche des enfants. Cette vérité sur papier était une photographie en couleurs des émotions enfantines vécues au quotidien dans son milieu familial.

En parlant de couleurs, celle dominante, était le noir. J’étais fière de dessiner des loups en les coloriant en noir. Bizarre, cela ne plaisait pas aux adultes. L’enfant était loin de se douter que son art allait déboucher sur un orage destructeur sur sa personne. Les adultes enseignants, croyant bien faire, ne réfléchissent pas toujours aux conséquences de leurs actes. Mais comment deviner ce que cache en vérité un dessin d’enfant, sans déclencher un ouragan dévastateur ?

Cette scène, remontant à ce jour à quelques décennies, n’aurait probablement pas le même impact maintenant. L’enfant de cette époque, a vite compris que sa créativité avait perdue ses ailes. Impossible de s’envoler librement vers des contrées propres à l’enfance. Les années se sont écoulées en cultivant chez l’enfant un sentiment d’impuissance pour affronter les réactions des adultes? L’enfant avait compris qu’il devait garder secret ses émotions pour éviter les orages des adultes qu’il ne pouvait gérer seul.

Naissance de l’écriture

C’est de cette façon, que la créativité a pris le chemin de l’écriture. D’abord dans l’imaginaire en donnant naissance à des histoires de rêves de petite fille. Cela a duré des années. Pas question de divulguer à qui que ce soit ces récits de princes et de princesses. Le secret fut bien gardé pour éviter les foudres possibles de l’entourage. Puis timidement, vint le support papier où le crayon courait à en perdre haleine pour déposer ses pensées les plus intimes. Des petits carnets se cachaient ça et là, du regard indiscret des adultes.

L’histoire de l’incident du dessin peint en maternelle a laissé des traces indélébiles sur la suite de la naissance de l’écriture. Mais qu’à cela ne tienne, la petite fille n’a jamais renoncé à ses rêves et c’est peut-être ce début d’histoire un peu insolite qui est à l’origine ce qui va suivre tout le long de ce si long chemin d’écriture.

Point d’encrage de la création

Quoi que vous entrepreniez dans votre vie, que vous décidiez, quelques soient vos choix, vos décisions, il y a forcément un point de départ dans choix de vie. La preuve en est faite dans le paragraphe ci-dessus. Dès votre plus jeune âge, votre destin est scellé. C’est vous, petit bout de chou, haut comme trois pommes, qui avez décidé de prendre telle ou telle route. Votre enfant intérieur a choisi le chemin le plus judicieux pour vous hisser vers ce quoi votre être aspire le plus : devenir ce pourquoi vous êtes né. C’est ce que j’appelle le point d’encrage.

Beaucoup d’entre vous préfèrent ignorer ce point de départ où tout a basculé dans leur existence. Est-ce plus facile de vivre ainsi, en balayant vos rêves les plus fous en direction de la cave ? En ce qui me concerne, je ne me sentais pas de taille a entrer dans ce schéma. Autant mourir de suite. Mais alors, dans ce cas, pourquoi serais-je venue sur terre ? Mon esprit me dit, en même temps que je vous écrit, que ma venue en ce monde a sa raison d’être. Mon point d’encrage est définitivement enraciné, rien que le fait de vous l’exprimer ici, me le confirme. Et vous ? J’ai une petite confidence pour vous : j’ai durement travaillé mon chemin, le résultat est ici, pour vous aider, si vous décidez de réveillez votre enfant intérieur.

Zosma se réveille enfin… !

Oui promis, je vais vous raconter mon Odyssée. Durant mes siècles de sieste, dans mes rêves, je vous ai entendu crier votre détresse. Je suis présent et honoré de pouvoir enfin vous raconter mes voyages. Accrochez-vous, j’ai visité tellement de galaxies,  que je risque de me tromper dans les données inter-galactiques. Après ce petit clin d’œil malicieux, et comptant sur votre vigilance pour me rappeler à l’ordre, je vous donne rendez-vous pour la suite de ce fabuleux voyage dans la suite de mes écrits.

Rien que cet aveu m’a demandé une charge phénoménale en énergie. Ne m’en veuillez pas si je vous laisse en plan pour recharger mes batteries. Venant de la galaxie de la Grande Ource, me retrouver d’un coup sur Terre, j’ai besoin de souffler un peu.

A de suite !


Tags

Début de l'écriture, Ecrire : un périple pas si simple


Zosma le sage : ses origines

Zosma traîne une casserole

Zosma entre en méditation

Zosma en voyage

Page [tcb_pagination_current_page] of [tcb_pagination_total_pages]

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>